Témoignage de Tom Tognoli, de l’ado en difficulté à l’homme d’affaires s’appuyant sur Dieu

En tant qu’invité du Silicon Valley Prayer Breakfast (Le petit déjeuner de prière de la Silicon Valley) Tom Tognoli, fondateur et PDG de Intero Real Estate Services, a partagé l’histoire de sa rédemption et de sa guérison, rappelant aux participants pourquoi la foi en Dieu est la fondation la plus importante de chaque projet.

L’événement, qui a eu lieu au Stanford Faculty Club à Stanford le mercredi 17 Juin, s’est tenu « pour présenter de vraies histoires de foi chrétienne dans le quotidien du milieu professionnel » selon le site web de l’organisation. Tognoli, un des conférenciers principaux, a partagé avec les participants son chemin de foi et son parcours professionnel, décrivant son ascension d’un adolescent perturbé au PDG d’Intero, une des meilleures agences immobilières du pays.

En 2002 Tognoli a fondé avec un associé, Intero (qui signifie « entier et complet » en Italien), une société innovante basée à Silicon Valley. En 2013, Intero comptait plus de 11 000 transactions et 8 billions de dollars de ventes. En 2015, Warren Buffet’s Berkshire Hathaway’s affiliate HomeServices of America, la seconde plus grande société de courtage dans le milieu immobilier aux Etats-Unis, a acquis Intero. Aujourd’hui, Tognoli dirige Intero en tant que directeur et PDG de la société.
Cependant, le succès de Tognoli n’est pas arrivé sans épreuves. Quand il était enfant, Tognoli qui est né en 1965 de parents catholiques dévoués à San Mateo en Californie, a souffert de dyslexie et d’hyperactivité qui lui provoquaient un manque d’attention prononcé, lui causant des difficultés scolaires.

« Il n’y avait pas de diagnostic à l’époque, » a raconté Tognoli. « Vous étiez juste considéré comme un enfant agité et pas très intelligent. »

L’université s’est aussi révélée compliquée pour le jeune homme, bien qu’il ait fréquenté DeAnza et Chico State, il ne reçut jamais les crédits suffisants pour obtenir son diplôme.

« Il m’était difficile de lire et d’écrire deux phrases, encore plus d’écrire une dissertation » raconta-t-il.

Après avoir quitté l’université, Tognoli a décidé de se lancer dans le monde de l’immobilier, et a rapidement réussi. A l’âge de 25 ans, il put s’acheter une maison et une voiture coûteuses. « La vie était vraiment bonne, » se rappela-t-il.
Cependant, son bonheur fut de courte durée. En 1989, un tremblement de terre terrible ravagea la région ; le marché de l’immobilier s’effondra et la récession frappa, le laissant avec de lourdes dettes.

« J’étais jeune et naïf et je ne savais même pas ce qu’était une récession. »

En 1991, Tognoli a épousé sa femme, Lynn. Il se rappela d’un moment particulièrement douloureux quand en revenant de leur lune de miel, Tognoli a réalisé qu’il avait plus de dettes sur sa maison que ce qu’elle valait

« Je nous ai coulés » se souvint-il avoir dit alors qu’il était en train d’enlacer sa femme, les larmes coulant sur ses joues.

En 1999, Tony qui était devenu le père de deux enfants,Tommy et Nick, a senti une très forte pression pour subvenir aux besoins de sa famille et pour assurer sa réussite dans le milieu professionnel.

« Ma femme travaillait et nous étions sous pression. J’ai commencé à boire plus – probablement trop. Personne ne m’a jamais rien dit, mais je le savais. Je suis devenu obèse – environ 100kg – j’ai commencé à avoir des problèmes de santé. Mon cholestérol était au dessus de 300 et ma tension était au sommet. »
« J’ai commencé à m’auto-médiquer, j’essayais d’apaiser la douleur. Si vous avez une hyperactivité qui provoque des problèmes d’attention vous avez plus de risques de vous auto-médiquer pour vous calmer… J’étais misérable. J’avais l’impression d’être un râté. La vie était vraiment vraiment stressante. »

Cependant, Dieu avait des plans plus grands pour Tognoli, et plus tard en 1999, le tournant de sa vie arriva.

« Je me souviens de l’endroit et de l’heure. J’étais avec un de mes partenaires et ami proche, John Thompson. C’était très émotionnel. Je pleurais. Il pleurait. Et je disais ‘j’en ai fini avec ça – fini avec le fait d’être ‘normal’. Je voulais être là pour mes enfants et je voulais être un bon exemple. J’ai réalisé que je devais juste arrêter de boire, redevenir une personne en bonne santé et reprendre ma vie en main. »

« Je ne l’ai pas réalisé à l’époque, mais Dieu s’était abaissé jusqu’à moi et avait posé sa main sur mon épaule ce jour là, et m’avait dit, ‘ Okay, je te tiens.’ Je peux regarder en arrière et le dire. »

Tognoli a finalement arrêté de boire dans l’espoir d’être un bon exemple pour ses enfants. Il a commencé à se focaliser sur sa santé, sur sa famille et sur sa relation avec Dieu.
Bien qu’élevé dans l’église catholique, Tognoli a déclaré que la chrétienté n’avait « jamais cliqué » avec lui.

« Quand je me suis marié, ma femme et moi allions rarement à l’église. »

Cependant, quand son fils aîné, Tommy, fut diagnostiqué avec de l’hyperactivité et de la dyslexie, Tognoli et sa femme le placèrent dans une école chrétienne.

« Non parce qu’elle était chrétienne, mais parce qu’elle était équipée pour gérer les difficultés de mon fils, » a-t-il déclaré.

A travers l’école, Tognoli et sa femme ont été exposés à tout un nouveau groupe de personnes et ont commencé à fréquenter l’église presbytérienne appelée ‘Open Door’ (Porte Ouverte).

Pour la première fois de sa vie, Tognoli a senti une profonde et vraie relation avec Dieu.

Cette relation fut encore plus approfondie quand sa femme fut diagnostiquée atteinte d’un cancer.

« Pour un gars qui ne lit pas beaucoup, je lisais la Bible aussi vite que je le pouvais, cherchant des réponses et du réconfort. J’ai aussi lu The Purpose Driven Life (par Rick Warren) et d’autres livres sur la foi. »

Alors que sa femme est maintenant guérie du cancer, Tognoli a pu mettre en perspective les luttes qu’il a connues.

« Même si je le ne savais pas à l’époque, ces défis et ces luttes m’ont aidé à réussir plus tard dans la vie. Ce sont des dons. Dieu me préparait pour la réussite à venir et préparait ma capacité à aider les autres. La lutte m’a rendu plus fort. » Tognoli a attribué le tournant de sa vie à « une divine intervention ».

« C’est impossible que quelqu’un puisse faire tout seul ce que j’ai fait et ce que je fais. »

Suite à son cheminement, Tognoli a développé une ligne directrice dans sa vie qu’il appelle F5 – Faith, Family, Friends, Fitness and Finances (Foi, Famille, Amis, Fitness et Finances).

« Tout le monde est accro à quelque chose. Pour certaines personnes c’est l’alcool, la drogue, le sexe ou la nourriture. J’ai été accro à l’argent et maintenant je suis accro à ma foi, ma famille, mes amis et au fitness, et en conséquence de cela, mes finances fleurissent comme jamais auparavant. »
Il explique »Mon but dans la vie est d’aider les autres avec leur F5, les aider à traverser les choses par lesquelles je suis passé et les aider à être la meilleure version de ce qu’ils peuvent être. »

« Le F5 est construit sur le fondement de la foi. Les autres principes du F5 en découlent. » La finance,a-t-il fait remarquer est le dernier des F5. « Trop de gens se focalisent d’abord sur l’argent. C’est une erreur qui conduit typiquement à une vie dysfonctionnelle. »

Il a aussi commencé à écrire un blog hebdomadaire appelé « Monday Morning Mojo » (Le Mojo du lundi matin) dans lequel il écrit des histoires inspirantes et offre des conseils qui encouragent les lecteurs à pratiquer le F5. Le blog a plus de 20 000 abonnés.

« Dieu m’a donné la capacité de défier les gens et de les faire s’élever. J’utilise le don que Dieu m’a donné pour aider les gens à s’améliorer et à être authentiques – d’arrêter de faire semblant et d’essayer d’impressionner les autres. »

Aujourd’hui, Tognoli a une vie réussie, centrée sur Dieu, et il continue de se focaliser slà-dessus. Il commence chaque journée avec une prière pleine de dévotion et de simplicité: « avoir plus de Dieu en lui. »

La prière comprend une ligne simple, mais puissante, qui résume le parcours incroyable de Tognoli:

« Je me suis détourné de mes pêchés… Je me repens de mes pêchés… Je t’invite à venir dans mon coeur et dans ma vie… Je veux juste te faire confiance mon Seigneur et mon Sauveur. »

Source : Gospel Herald

Leave A Reply

copy right Cristlerocher.net Design By Team-Innova