Le Seigneur continue à croire le meilleur de toi !

0

L’histoire de « Pierre qui renie à trois reprises le Seigneur Jésus » est sans doute l’une de mes histoires préférées des Évangiles car cette histoire nous révèle le merveilleux coeur de notre Seigneur Jésus qui, malgré nos faiblesses et nos erreurs, ne nous condamne jamais mais au contraire continue à croire le meilleur de nous.

Le Seigneur qui sait toute chose avait prévenu Pierre de ce qui allait arriver :

30 Et Jésus lui dit : Je te le dis en vérité, toi, aujourd’hui, cette nuit même, avant que le coq chante deux fois, tu me renieras trois fois.

Pierre qui se croyait fort ne se doutait pas qu’il allait effectivement renier le Seigneur à trois reprises. La peur avait influencé Pierre à commettre ce grand péché. Je peux imaginer la douleur qui a traversé le coeur de Pierre lorsque de loin son regard croisa celui de son Rabouni (son maître bien-aimé). Pierre sortit alors de la coure et pleura amèrement.

54 Après avoir saisi Jésus, ils l’emmenèrent, et le conduisirent dans la maison du souverain sacrificateur. Pierre suivait de loin. 55 Ils allumèrent du feu au milieu de la cour, et ils s’assirent. Pierre s’assit parmi eux. Lire la suite

Le Seigneur n’a pas disqualifié Pierre malgré son péché !

15 Après qu’ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre : Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu plus que ne m’aiment ceux-ci ? Il lui répondit : Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit : Pais mes agneaux. 16 Il lui dit une seconde fois : Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu ? Pierre lui répondit : Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit : Pais mes brebis. Lire la suite

Quelques jours plus tard, après sa résurrection, le Seigneur Jésus se montre aux disciples au bord de la mer de Tibériade où il va prendre un temps à part pour encourager l’apôtre Pierre dans ses pensées. Je crois personnellement, qu’après une telle épreuve, le moral de Pierre était au plus bas, je crois même qu’il se sentait disqualifié du ministère, ce qui pourrait expliquer pourquoi le Seigneur insista autant en lui disant à 3 reprises : (je paraphrase) « Si tu m’aimes alors continue à me servir en faisant paître mes brebis ». J’imagine que Pierre combattait avec des pensées telles que : « Tu n’es pas digne de servir le Seigneur, tu as renié le maître, retourne à ton ancienne vie de pêcheur de poisson ! Ton erreur t’a disqualifié, jamais tu ne pourras entrer dans ta destinée, c’est fini pour toi ! » Des pensées de culpabilité devaient l’envahir mais le Seigneur va relever son serviteur en lui montrant qu’il ne l’avait pas disqualifié et qu’il voulait toujours que Pierre devienne le grand berger de son Église.

29 Car Dieu ne se repent pas de ses dons et de son appel.

2007, une année sombre !

Alors que je servais le Seigneur à Paris, je fis en 2007 une lamentable erreur de discernement qui me coûta très cher. Ce fut pour moi la plus grande épreuve de ma vie, je m’en voulais tellement. Certes je n’avais pas péché mais ma faiblesse avait été exposée au grand jour et j’avais fait honte à plusieurs personnes que j’estimais. Je subis à ce moment une humiliation si grande que je finis par sombrer dans la dépression pendant plusieurs jours. J’entendais dire tout un tas de choses négatives à mon sujet… Alors que je restais dans mon lit, rongé par le remord et la culpabilité, je finis par accepter les mensonges du diable qui me disait : « Tu n’es pas digne de le servir, tu manques de maturité, c’est fini pour toi le ministère ! » Je m’en voulais tellement que j’ai dit au Seigneur : « Je ne te servirai plus jamais, je vais faire du business et je donnerai de l’argent à d’autres ministères qui eux te serviront bien mieux que moi ». Mais peu de temps après lui avoir lancé ces paroles, j’entendis le Saint-Esprit me dire : « Si tu t’engages dans une autre voie que celle de la prédication de l’Évangile et de la guérison, ma main sera contre toi et tu n’auras ni repos ni calme jusqu’à ce que tu reviennes dans mes voie » Oh ! Quelle merveilleuse parole ! Mon coeur fut en un instant guéri car je savais alors que Dieu, lui, ne m’avait pas disqualifié malgré mon erreur. Je savais que le Seigneur, le Dieu du ciel et de la terre, continuait à croire en moi, et que ses plans pour ma vie n’étaient pas avortés. Les mauvaises pensées n’avaient plus d’arguments pour me jouer des tours face à ce Rhema. Je me sentais alors dans la même situation que l’apôtre Pierre à qui le Seigneur a dit : « Pais mes brebis ». Oh Dieu m’a tant aimé ! Quel grand amour ! Je suis le « tant aimé » de Dieu ! Oh Oui Dieu est amour ! Il n’a que de l’amour à mon égard ! Je réalisais tout l’amour que le Seigneur avait pour la petite personne que j’étais : cet amour qui croit tout, qui supporte tout, qui pardonne tout, qui ne cherche pas son propre intérêt. Un amour si profond que rien dans l’univers ne pourrait me séparer de lui :

39 ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur.

Oui ! Dieu m’aime de manière inconditionnelle et il m’aimera toujours ! Que je réussisse ou non, Dieu croira toujours le meilleur de moi ! Que je réagisse de la bonne manière ou pas, Dieu ne me disqualifiera jamais. Et si Dieu croit toujours en moi alors, pourquoi mon âme t’abats-tu au dedans de toi, relève ta tête c’est ce que pense Dieu qui compte et non ce que pensent les hommes. Et si Dieu est pour toi, alors qui sera contre toi ?

Chers amis, vous êtes-vous, vous aussi auto-disqualifiés ? Avez-vous décidé de perdre confiance en vous ? Avez-vous une mauvaise estime de vous-même à cause de vos erreurs et de vos faiblesses ? Avez-vous arrêté de croire dans les grands plans de bonheur que Dieu a pour vous ? Si c’est le cas, cessez de croire une seconde de plus en ces mensonges, le Seigneur qui m’a pardonné, qui a pardonné l’apôtre Pierre, vous pardonne aussi, encore et toujours ! Si Dieu ne vous disqualifie pas, alors ne vous disqualifiez pas non plus ! Si Dieu ne vous condamne pas, alors ne vous condamnez pas non plus ! Si Dieu croit encore en vous, alors croyez encore en vous ! Si Dieu vous aime encore, alors aimez vous encore ! Dieu n’en a pas fini avec vous, je le sais, c’est dans sa nature de vous aimer ! Vous pouvez essayer de convaincre Dieu que vous n’êtes pas cette créature merveilleuse que lui voit en vous mais vous n’y arriverez pas.

6 Car sa colère dure un instant, Mais sa grâce toute la vie; le soir arrivent les pleurs, Et le matin l’allégresse.
22 Les bontés de l’Eternel ne sont pas épuisées, Ses compassions ne sont pas à leur terme; 23 Elles se renouvellent chaque matin. Oh ! que ta fidélité est grande !

Un grand SECRET !

Vous savez, je vais vous dévoiler un grand secret que le Seigneur m’a révélé. Dieu m’a dit un jour : « Michaël malgré toutes tes faiblesses, malgré toutes tes erreurs, malgré tous tes échecs qui ont brisé le vase que tu es, moi le divin potier, je ne me lasserai jamais de te façonner à nouveau afin que tu deviennes ce vase utile entre mes mains »

Puis après m’avoir donné cette Parole, le Saint-Esprit me rappela ce qu’il avait déclaré par la bouche du prophète Jérémie :

Jérémie 18: 1-6
La parole qui fut adressée à Jérémie de la part de l’Eternel, en ces mots : 2 Lève-toi, et descends dans la maison du potier; Là, je te ferai entendre mes paroles. 3 Je descendis dans la maison du potier, Et voici, il travaillait sur un tour. 4 Le vase qu’il faisait ne réussit pas, Comme il arrive à l’argile dans la main du potier; Il en refit un autre vase, Tel qu’il trouva bon de le faire. 5 Et la parole de l’Eternel me fut adressée, en ces mots : 6 Ne puis-je pas agir envers vous comme ce potier, maison d’Israël ? Dit l’Eternel. Voici, comme l’argile est dans la main du potier, Ainsi vous êtes dans ma main, maison d’Israël !

Le Seigneur, le divin potier, continue à croire le meilleur de vous ! Aujourd’hui, vous devez croire en vous à nouveau, de la même façon que Dieu croit en vous. N’empêchez pas Dieu d’accomplir son plan dans votre vie car malgré vos faiblesses, sachez que le divin potier ne vous laissera jamais brisé en morceau. Par sa Parole et son Esprit, il vous façonnera à nouveau et même si le vase qu’il essaye de faire ne réussit pas une fois de plus, par amour, il recommencera encore et toujours jusqu’à ce que vous atteignez la stature parfaite de Christ (Éphésiens 4) !

Un peu plus tard, Dieu se révèle à nouveau au prophète Jérémie et lui dit :

3 De loin l’Eternel se montre à moi: Je t’aime d’un amour éternel; C’est pourquoi je te conserve ma bonté.

Aujourd’hui, le Seigneur ton Dieu se montre à toi de loin et il te dit : « Je t’aime d’un amour éternel; C’est pourquoi je te conserve ma bonté. »

Dieu t’aime tellement ! Laisse toi aimer !

 

 

avec enseignemoi.com

Categories: Actu,enseignement,texte

Leave A Reply

copy right Cristlerocher.net Design By Team-Innova