Ouvrir une fenêtre au ciel

0

Dieu veut donner des bénédictions à chacun

1 Elisée dit : Ecoutez la parole de l’Eternel ! Ainsi parle l’Eternel : Demain, à cette heure, on aura une mesure de fleur de farine pour un sicle et deux mesures d’orge pour un sicle, à la porte de Samarie. 2 L’officier sur la main duquel s’appuyait le roi répondit à l’homme de Dieu : Quand l’Eternel ferait des fenêtres au ciel, pareille chose arriverait-elle ? Et Elisée dit : Tu le verras de tes yeux; mais tu n’en mangeras point. Lire la suite

Je crois dans la générosité de Dieu qui a tellement été bon envers moi durant toutes ces années. Il ne m’a pas béni parce que j’ai tout fait parfaitement, mais parce qu’il m’a aimé.

Dans son trésor se trouvent la paix, la joie, l’amour, la guérison, le pardon, la grâce, mais aussi dans le malheur la consolation et l’encouragement.

Je veux vous parler des bénédictions que Dieu veut donner à chacun, quelles que soient les circonstances. Donc aujourd’hui, je veux vous donner trois choses que vous devez faire afin d’ouvrir les fenêtres du ciel dans votre vie.

Dans le texte du jour, nous constatons que la dernière partie du chapitre 6 devrait être la première partie du chapitre 7. L’histoire commence réellement au verset 24 du chapitre 6 :

24 Après cela, Ben-Hadad, roi de Syrie, ayant rassemblé toute son armée, monta et assiégea Samarie. 25 Il y eut une grande famine dans Samarie; et ils la serrèrent tellement qu’une tête d’âne valait quatre-vingts sicles d’argent, et le quart d’un kab de fiente de pigeon cinq sicles d’argent. Lire la suite

Apparemment, le roi Ben-Hadad avait décidé de les affamer plutôt que de les attaquer et cela semblait avoir réussi selon ce que nous avons lu. Les choses allaient vraiment mal puisque les habitants allaient jusqu’à manger leurs propres enfants.

Je veux ouvrir une parenthèse pour parler un peu d’aujourd’hui et de la condition dans laquelle certains enfants de Dieu se trouvent affamés, déshydratés sur le plan physique et spirituel. N’est-ce pas là aussi la stratégie de satan, voulant nous affamer en vivant des situations extrêmes au niveau conjugal, familial, financier et physique ? Il y a tellement de drames vécus dans les familles !

C’est à vous que ce message s’adresse premièrement. C’est ce que je ressens dans mon esprit, parce que je crois en la parole et que les choses vont changer cette année.

Trois points importants pour ouvrir les fenêtres du ciel

Ceci m’amène à mon premier point sur l’ouverture des fenêtres du ciel dans votre vie :

1. Croire à la parole de Dieu

1 Elisée dit : Ecoutez la parole de l’Eternel ! Ainsi parle l’Eternel : Demain, à cette heure, on aura une mesure de fleur de farine pour un sicle et deux mesures d’orge pour un sicle, à la porte de Samarie. 2 L’officier sur la main duquel s’appuyait le roi répondit à l’homme de Dieu : Quand l’Eternel ferait des fenêtres au ciel, pareille chose arriverait-elle ? Et Elisée dit : Tu le verras de tes yeux; mais tu n’en mangeras point.

C’est tout ce qu’Élisée avait à dire et il n’y avait aucune raison d’y croire étant données les circonstances qui les entouraient.

2 L’officier sur la main duquel s’appuyait le roi répondit à l’homme de Dieu : Quand l’Eternel ferait des fenêtres au ciel, pareille chose arriverait-elle ? Et Elisée dit : Tu le verras de tes yeux; mais tu n’en mangeras point.

Vous plaisantez ? Comment cela pourrait-il éventuellement se produire ? Parfois nous sommes tellement déçus des circonstances, des événements, des situations, des hommes, etc.. que nous ne sommes plus prêts à faire confiance et notre foi elle-même est affectée. Certains disent : « Si rien ne se passe pour moi cette année, je lâche tout ! »

Pourtant, nous savons que cela est arrivé quand ils étaient dans le désert où Dieu fit pleuvoir la manne du ciel. Ils avaient dit également : « Est-ce que Dieu pourrait dresser une table dans le désert ? »

La réponse d’Élisée fut: « Tu le verras de tes yeux; mais tu n’en mangeras point. »

C’est terrible d’entendre cela ! Dieu va agir, mais pour toi le ciel restera fermé à cause de ton incrédulité. Il s’agit d’une étape très importante.

Ce que nous savons

  • Nous savons que la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants (He 4 : 12).
  • Nous savons que la parole de Dieu est vraie car elle est soutenue par Dieu lui-même.
  • Nous savons que chaque promesse dans ce livre arrivera si nous la croyons.

Mais souvent, nous sommes trop enclins à tenir compte des circonstances. Si le médecin ou l’avocat ou le banquier dit que les choses sont comme cela, nous croyons que c’est comme ça et cela restera ainsi.

Par exemple, je citerais la logique de l’ambassadeur Canadien : « Vous ne pourrez pas vivre avec cette somme d’argent ! » De plus il nous fallait trouver la somme pour 4 billets d’avion. Nous savions que Dieu allait pourvoir, il l’avait dit.

  • Où est la foi pour un miracle ? Est-ce que c’est bon pour le passé seulement ?
  • Pensons-nous que Dieu ne peut plus le faire, ou croyons-nous, que c’est seulement pour d’autres personnes ?

Si vous ne croyez pas la parole de Dieu, alors vous n’avez aucune raison de vous attendre à un miracle !

Ce qui se passe aujourd’hui, c’est que beaucoup de gens croient avec leur tête, mais pas avec leur coeur. Rien n’est impossible à Dieu. J’ai dit : « Rien n’est impossible à Dieu ». Dieu est toujours sur le trône et il ne peut rien faire si vous ne voulez pas croire. Si vous n’y croyez pas vraiment, alors cela signifie que vous avez de l’incrédulité et que vous arrêterez le travail de Dieu dans votre vie. Il va garder les fenêtres du ciel fermées pour vous.

Le serviteur du roi ne croyait pas. Je peux imaginer que sa réponse était une réponse de moquerie : « Mais qui pensez-vous être pour dire ce qui se passera demain ? » C’est pourquoi Elisée dit: « Tu le verras de tes yeux; mais tu n’en mangeras point. »

La même chose s’est produite dans la ville où avait grandi Jésus, quand il est venu pour s’occuper d’eux. Ils ont dit : « N’est-ce pas le fils du charpentier ? Pour qui se prend-il pour prétendre être le Fils de Dieu ? »

S’ils l’avaient accepté et reçu chaleureusement en croyant à sa parole, ils auraient vu de grands miracles. Mais au contraire, très peu de chose se sont produites à cause de leur incrédulité. Quel dommage ! Tellement de belles choses auraient pu arriver dans cette ville !

Croyons aujourd’hui pour un miracle, pour un ciel ouvert sur nous, sur notre famille, sur notre église et notre région pour cette année.

2. Faire quelque chose

3 Il y avait à l’entrée de la porte quatre lépreux, qui se dirent l’un à l’autre : Quoi ! resterons-nous ici jusqu’à ce que nous mourions ? 4 Si nous songeons à entrer dans la ville, la famine est dans la ville, et nous y mourrons; et si nous restons ici, nous mourrons également. Allons nous jeter dans le camp des Syriens; s’ils nous laissent vivre, nous vivrons et s’ils nous font mourir, nous mourrons.

Il y a trop de gens aujourd’hui qui attendent que Dieu fasse quelque chose pour eux, alors que Dieu attend d’eux qu’ils fassent le premier pas.

La complaisance

J’ai entendu parler de gens qui, lorsque le médecin leur dit qu’ils n’ont que 6 mois à vivre, rentrent à la maison se mettent au lit et attendent de mourir.

Chaque fois que quelqu’un a été guéri dans l’Écriture, il a dû faire quelque chose :

  • Le paralytique : « Lève-toi et marche ! »
  • L’aveugle : « Va te laver à la piscine de Siloé ! »
  • Les dix lépreux : « Allez-vous montrer aux prêtres ! »

Faites quelque chose !

Je sais que le slogan : « Aide-toi et le ciel t’aidera ! », n’est pas dans l’Écriture, mais il est pertinent cependant. Nous pouvons nous plaindre de notre situation et nous dire à quel point nous sommes affectés, crier à qui veut l’entendre combien nous sommes malheureux, mais rien de tout cela va vous faire du bien.

  • La complaisance est l’ennemie de l’âme. La satisfaction spirituelle peut nous conduire à un endroit de pauvreté spirituelle. Elle nous empêche d’atteindre les hauts lieux du royaume de Dieu.
  • La satisfaction spirituelle conduit à la paralysie spirituelle et notre âme s’atrophie et devient inutile.
  • La complaisance spirituelle est un vice qui doit être combattu tous les jours de notre vie.

Les plus grands hommes de Dieu ont toujours eu quelque chose à l’intérieur d’eux. Ils avaient faim pour plus de l’Esprit-Saint.

Les lépreux ont décidé de faire quelque chose :

3 Il y avait à l’entrée de la porte quatre lépreux, qui se dirent l’un à l’autre : Quoi ! resterons-nous ici jusqu’à ce que nous mourions ? 4 Si nous songeons à entrer dans la ville, la famine est dans la ville, et nous y mourrons; et si nous restons ici, nous mourrons également. Allons nous jeter dans le camp des Syriens; s’ils nous laissent vivre, nous vivrons et s’ils nous font mourir, nous mourrons. Lire la suite

Quel choc ou encore quelle surprise ! Qu’est-ce qui s’était passé ? La parole du Seigneur s’était accomplie ! Elisée avait prophétisé de la part du Seigneur, il avait dit que le lendemain, Dieu allait faire quelque chose et c’est cela qui arriva.

Dieu ne renie pas sa parole et il va accomplir ce qu’il dit qu’il va faire. Il va guérir votre corps. Il pourvoira à tous vos besoins. Il vous rendra libre du péché et de toutes formes d’esclavages que le diable essaie de mettre sur vous.

Si vous croyez la parole, si vous mettez votre foi en action, Dieu fera ce qu’il a dit.

19 On craindra le nom de l’Eternel depuis l’occident, Et sa gloire depuis le soleil levant; Quand l’ennemi viendra comme un fleuve, L’esprit de l’Eternel le mettra en fuite.

Dieu est celui qui s’implique dans nos batailles. Ainsi, parce que les lépreux ont décidé de faire quelque chose, ils ont été récompensés de leurs efforts.

8 Les lépreux, étant arrivés à l’entrée du camp, pénétrèrent dans une tente, mangèrent et burent, et en emportèrent de l’argent, de l’or, et des vêtements, qu’ils allèrent cacher. Ils revinrent, pénétrèrent dans une autre tente, et en emportèrent des objets qu’ils allèrent cacher.

Leur première réaction fut de se servir. Ils mangèrent et burent, prirent ce qu’ils pouvaient prendre et cachèrent ce qu’ils pouvaient cacher. Quoi de plus normal, me direz-vous, eux aussi étaient affamés, ils étaient lépreux donc pauvres et rejetés. Puis ils eurent un remords dans leur conscience.

Vous avez raison de vous servir en premier, de prendre du Seigneur tout ce que vous pouvez prendre. Trempez-vous dans sa présence, goûtez combien le Seigneur est bon. Guérissez avant de vouloir guérir les autres. Recevez sa paix avant de la propager. Acceptez la bénédiction par la foi. Mais que dire au reste de la ville ? Eh bien, ils ont décidé qu’ils devaient dire au roi ce qui s’était passé cette nuit-là.

9 Puis ils se dirent l’un à l’autre : Nous n’agissons pas bien ! Cette journée est une journée de bonne nouvelle; si nous gardons le silence et si nous attendons jusqu’à la lumière du matin, le châtiment nous atteindra. Venez maintenant, et allons informer la maison du roi. 10 Ils partirent, et ils appelèrent les gardes de la porte de la ville, auxquels ils firent ce rapport : Nous sommes entrés dans le camp des Syriens, et voici, il n’y a personne, on n’y entend aucune voix d’homme; il n’y a que des chevaux attachés et des ânes attachés, et les tentes comme elles étaient. Lire la suite

Ceci m’amène à mon troisième point sur l’ouverture des fenêtres du ciel dans votre vie :

3. Accepter la bénédiction de Dieu par la foi

Quand le roi entendit les nouvelles, au lieu de se réjouir il crut à un piège.

12 Le roi se leva de nuit, et il dit à ses serviteurs : Je veux vous communiquer ce que nous font les Syriens. Comme ils savent que nous sommes affamés, ils ont quitté le camp pour se cacher dans les champs, et ils se sont dit : Quand ils sortiront de la ville, nous les saisirons vivants, et nous entrerons dans la ville.

Attendez une minute ! Qu’est-ce que la foi ?

1 Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas.

Je peux vous dire que le Seigneur est votre guérisseur, votre rédempteur, et votre aide. Présent dans vos temps de détresse. Je peux vous dire ce qu’il va faire pour vous. Mais il ne pourra pas vous faire du bien si vous ne l’acceptez pas par la foi.

6 Or sans la foi il est impossible de lui être agréable; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.

Plutôt que de simplement l’accepter, nous avons tendance à analyser, scruter, catégoriser et nous devons voir pour croire.

Le roi n’a pas accepté par la foi ce qu’il a entendu, mais Dieu merci, l’un de ses serviteurs répondit : « Et bien, allons voir si c’est vrai ! », et bien sûr, cela était vrai !

« Ceux qui se sont sagement limités à ce qui leur paraissait possible n’ont jamais avancé d’un seul pas. » Mikhaïl Bakounine

L’incrédulité vous prive de la bénédiction divine. Elle vous revêt d’un manteau de tristesse, quand Dieu veut vous revêtir d’un manteau de délivrance et d’une huile de joie.

Nous avons vu 3 choses importantes pour ouvrir le ciel. Méditons-les !

avec enseignemoi

Categories: Actu,enseignement,texte

Leave A Reply

copy right Cristlerocher.net Design By Team-Innova