Martin Luther : Le précurseur de l’église évangélique protestante

0

Martin Luther
Né à Eisleben (Allemagne) le 10/11/1483 ; Mort à Eisleben (Allemagne) le 18/02/1546

Après un enseignement philosophique, Martin Luther intègre le cercle des augustins. D’Erfurt, il se rend par la suite à Wittenberg et enseigne l’Ecriture sainte à l’université. Dès 1515, il s’attelle à commenter les épîtres de Saint Paul et structure peu à peu sa vision de la foi. Il présente alors ses « 95 thèses » fortement opposées au trafic des indulgences. C’est là, semble-t-il, le commencement de la Réforme. Rome le condamne sans attendre mais Luther n’abandonne pas ses conceptions et rédige plusieurs textes.

Mis au ban au lendemain de la diète de Worms, présidée par l’empereur Charles Quint (1521), il est contraint de se cacher et ne peut rejoindre Wittenberg qu’en 1522. Il s’était alors adonné à une traduction allemande de la Bible (dès 1521). A son retour, il poursuit son combat contre le catholicisme, s’oppose aux révoltes sociales (guerre des Paysans) et se marie (1525). Il s’attelle ainsi à l’organisation de la Réforme et de l’Église luthérienne, donnant naissance à des désaccords entre lui et d’autres réformateurs (tels que Zwingli, en Suisse). Fondateur de la doctrine du luthéranisme, il s’éteint en 1546.
Martin Luther est ordonné prêtre
Futur père du protestantisme, Martin Luther est ordonné prêtre le 3 avril 1507 après avoir passé quelque temps au couvent des Augustins d’Erfurt, en Allemagne, et malgré l’opposition de son père, qui n’était pas convaincu par la vocation religieuse du fils. Tour à tour professeur de philosophie puis théologien, il s’oppose progressivement au pouvoir papal et à certains dogmes de l’Eglise catholique romaine, ce qui aboutira en 1521 à son excommunication et aux débuts, par ricochet, de la réforme protestante.
1517 31 octobre
Les 95 thèses de Martin Luther
Sur la porte de l’église de Wittenberg en Saxe, le prêtre Martin Luther affiche ses 95 thèses. Il dénonce la pratique des « indulgences » qui promettent aux fidèles d’accéder plus rapidement au paradis contre le paiement d’un tribut au clergé. Il affirme aussi que les prêtres peuvent être mariés et il condamne la fonction cléricale. Les bases du protestantisme sont jetées. Les thèses de Luther seront diffusées à travers l’Allemagne sans son accord. Elles finiront brûlées par le pape Léon X en juin 1520.
1518 7 octobre
Luther affirme la supériorité de l’écriture sur l’autorité du pape.
Convoqué à Augsbourg devant le général des dominicains Thomas Cajetan, Martin Luther, futur initiateur de la Réforme protestante, refuse de rétracter ses propos dans lesquels il affirme la supériorité de l’écriture sur l’autorité du pape. A la suite de cela, Léon X décide de procéder à l’excommunication de Luther, et en profite pour dénoncer 41 des 95 thèses émises par ce dernier, et qui serviront de base à la Réforme protestante.
1521 3 janvier
Excommunication de Martin Luther
La bulle papale « Decet romanum pontificem » excommunie le réformateur allemand Luther et ses partisans jugés hérétiques. Martin Luther continuera à soutenir sa doctrine devant la Diète de Worms présidée par l’empereur Charles Quint au mois d’Avril. Il ne sera pas condamné à mort mais banni. Grâce à la récente invention de l’imprimerie, dès le jour de son excommunication, des traductions en langues populaires de ses « 95 thèses » circulent déjà partout en Europe.
1521 26 mai
Luther mis au ban de l’Empire
L’empereur Charles Quint promulgue l’Edit de Worms qui met au ban de l’Empire le réformateur Martin Luther parce qu’il refuse de se rétracter après la publication de ses « 95 thèses ». L’oeuvre de Luther sera à l’origine d’une révolution religieuse qui modifiera profondément le christianisme. Il est considéré comme le père de la Réforme protestante qui influencera les cultures germaniques et anglo-saxonnes.

Leave A Reply

copy right Cristlerocher.net Design By Team-Innova