L’amour de l’argent, la racine de tous les maux

5

L’argent est le moyen favori de séduction de Satan pour égarer et détruire les hommes.

Un proverbe bien connu affirme que «l’argent est le nerf de la guerre». Le stratège athénien Thucydide (460-400 av. J.-C.) commença à écrire l’Histoire de la guerre du Péloponnèse alors même qu’il combattait sur le front. Fin connaisseur des affaires militaires et politiques, il constata ce qui est toujours vrai vingt-cinq siècles plus tard : «L’argent est le nerf de la guerre». Dans sa lutte contre la cité de Sparte, c’est précisément l’argent qui manquait à Athènes.

«L’argent produisant tant d’effets merveilleux, dont les histoires sont remplies, faut-il s’étonner si un certain homme s’étant enquis de combien de choses étaient nécessaires à la guerre, il répondit trois : l’argent, l’argent, l’argent» Montecuccoli, Mémoires, 1703.

L’amour de l’argent est une des caractéristiques de la fin des temps qui ouvre la porte à l’apostasie. Il est vrai que l’argent est utile pour accomplir l’œuvre de Dieu dans le monde mais il reste un instrument de corruption, de séduction que le diable utilise pour ternir l’Evangile ainsi que les vrais serviteurs de Dieu. Quelqu’un disait : «L’argent est un bon serviteur mais un mauvais maître».

10 Car l’amour de l’argent est une racine de tous les maux; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments.

L’argent ne doit jamais contrôler un enfant de Dieu, ni un ministère ni une église locale. Ces derniers doivent rechercher premièrement le royaume des cieux et sa justice c’est à dire « les desseins de Dieu » dans sa génération. En revanche, l’argent qui est secondaire doit être utilisé à ses fins.

Satan posséda Judas Iscariot qui vendit le Seigneur pour trente pièces d’argent comme l’avait prophétisé Zacharie au 6ème siècle avant J.C.:

12 Je leur dis : Si vous le trouvez bon, donnez-moi mon salaire; sinon, ne le donnez pas. Et ils pesèrent pour mon salaire trente sicles d’argent. 13 L’Eternel me dit : Jette-le au potier, ce prix magnifique auquel ils m’ont estimé ! Et je pris les trente sicles d’argent, et je les jetai dans la maison de l’Eternel, pour le potier.
3 Or, Satan entra dans Judas, surnommé Iscariot, qui était du nombre des douze. 4 Et Judas alla s’entendre avec les principaux sacrificateurs et les chefs des gardes, sur la manière de le leur livrer.

Ainsi, Judas fut le guide de ceux qui ont saisi Jésus. Ayant acquis un champ à Jérusalem appelé en hébreu « Hakeldama » avec le salaire du crime, cet homme est tombé, s’est rompu par le milieu du corps, et toutes ses entrailles se sont répandues (Actes 1 :16-19).

Il est facile de voir comment l’argent avait servi de tremplin pour arrêter et tuer Jésus de Nazareth qui était né et venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité, par la trahison de Judas qui gardait la bourse (Jean 12 :6).

De même après la résurrection de Jésus, les religieux ont soudoyé les soldats afin qu’ils véhiculent le mensonge selon lequel Jésus-Christ ne serait pas ressuscité et que son corps aurait été dérobé :

11 Pendant qu’elles étaient en chemin, quelques hommes de la garde entrèrent dans la ville, et annoncèrent aux principaux sacrificateurs tout ce qui était arrivé. 12 Ceux-ci, après s’être assemblés avec les anciens et avoir tenu conseil, donnèrent aux soldats une forte somme d’argent, Lire la suite

Dans cette guerre visant la destruction l’œuvre de Dieu, Satan utilise davantage le pouvoir de l’argent pour altérer la vérité de l’Evangile qui est la puissance de Dieu (Romains 1 :16, 2 Corinthiens 13 :8). L’argent reste donc son arme de prédilection favori pour séduire les hommes et les pousser à falsifier l’Évangile.

Par ailleurs, l’amour de l’argent conduit toujours au mensonge, à la fraude, à la manipulation, à la duplicité et au vol. L’Evangile de Christ doit donc être exempt de toute sortes de cupidité :

3 Car notre prédication ne repose ni sur l’erreur, ni sur des motifs impurs, ni sur la fraude; 4 mais, selon que Dieu nous a jugés dignes de nous confier l’Evangile, ainsi nous parlons, non comme pour plaire à des hommes, mais pour plaire à Dieu, qui sonde nos coeurs. Lire la suite

La cupidité entraîne les hommes à la recherche de la satisfaction de besoins personnels et égoïstes. Il est sidérant de constater comment «Mammon» est devenu le centre d’un véritable culte dans certaines assemblées dites chrétiennes.

Il importe de rappeler que Dieu n’est pas contre la richesse matérielle, puisqu’Il en est l’Auteur. Cependant, la quête des richesses matérielles a tendance à éloigner les élus de Dieu. L’exemple de Salomon, le roi le plus riche, dont l’abondance égara son cœur nous le confirme. «Ne me donne ni pauvreté, ni richesse, accorde-moi le pain qui m’est nécessaire» s’écria Agur, fils de Jaké dans Proverbes 30 :8-9.

Aussi, les apôtres recommandaient aux riches de ne pas s’attacher aux biens matériels mais au contraire, ils insistaient sur la nécessité de rechercher les biens célestes :

17 Recommande aux riches du présent siècle de ne pas être orgueilleux, et de ne pas mettre leur espérance dans des richesses incertaines, mais de la mettre en Dieu, qui nous donne avec abondance toutes choses pour que nous en jouissions. 18 Recommande-leur de faire du bien, d’être riches en bonnes oeuvres, d’avoir de la libéralité, de la générosité, Lire la suite
1 A vous maintenant, riches ! Pleurez et gémissez, à cause des malheurs qui viendront sur vous. 2 Vos richesses sont pourries, et vos vêtements sont rongés par les teignes. Lire la suite

Ainsi l’argent sert aujourd’hui de rempart dans l’imagination de l’homme ; procurant la paix et la tranquillité à l’individu qui s’y attache. Le besoin financier poussé à l’excès devient de la cupidité et constitue une forme d’adoration de l’argent. Tout chrétien doit veiller à ne pas avoir la cupidité pour mobile.

Il y a de nos jours, il y a certains conducteurs spirituels qui exercent leurs ministère, qui créent des églises et des organisations chrétiennes en vue d’amasser uniquement de l’argent pour eux-mêmes plutôt que l’utiliser pour sauver les âmes perdues et glorifier Dieu. Jésus disait :

24 Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.

L’argent doit être au service du royaume de Dieu pour le salut d’un grand nombre et non un maître pour assouvir les passions et les convoitises charnelles. Que notre amour soit porté vers le Seigneur Jésus

Categories: Actu,enseignement,texte

5 commentaires

Leave A Reply

copy right Cristlerocher.net Design By Team-Innova