La femme Jézabel

0

Selon l’histoire juive, Jézabel était la fille d’Ethbaal, roi de Sidon. Elle épousa Achab, roi d’Israël. Elle avait un caractère dominant et était une femme très déterminée. Fervente adoratrice du dieu Baal, dieu de la pluie et de la prospérité, elle imposa le culte de ses idoles au peuple d’Israël et tenta de tuer tous les prophètes de Dieu.

30 Achab, fils d’Omri, fit ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, plus que tous ceux qui avaient été avant lui. 31 Et comme si c’eût été pour lui peu de chose de se livrer aux péchés de Jéroboam, fils de Nebath, il prit pour femme Jézabel, fille d’Ethbaal, roi des Sidoniens, et il alla servir Baal et se prosterner devant lui.

La ville de Sidon était le fief du culte de Baal. Sidon était le fils premier-né de Canaan, fils de Cham qui fut maudit par Noé (Genèse 9:25 ; Genèse 10:15,19). Sidon reçut la double portion de la malédiction de Canaan parce qu’il était le fils premier-né.

Les Sidoniens adoraient plusieurs dieux : «Baal», le dieu de la pluie et de la prospérité, «Astarté», la déesse de la fertilité et de la fécondité. Les prêtes d’Astarté étaient des homosexuels et les cultes qu’ils présidaient étaient caractérisés par des orgies sexuelles.
Jézabel, fille d’Ethbaal, avait sous son pouvoir quatre cent prophètes de Baal et quatre cent cinquante prophètes d’Astarté qui mangeaient tous les jours à sa table.

Analogie entre le passé et le présent

«Jézabel» signifie «Impudique». Elle ne supportait donc pas d’habiter avec les adorateurs du Dieu véritable et préférait les exterminer. Elle s’est appropriée l’autorité de son mari, Achab, pour contrôler à la fois son ménage et diriger la nation israélite tout entière.

Le terme de «Jézabel» est aussi utilisé pour caractériser tous ceux qui prétendent être «prophètes de Dieu» mais qui ne le sont pas en réalité. L’esprit de Jézabel, qui ne se montre pas forcément sous l’apparence d’une femme, a pour mission de propager l’occultisme dans le monde et d’introduire le culte de Satan dans les églises. Etant au service du diable, Jézabel n’apporte que le péché et la mort.

Certaines personnes sont inconsciemment habitées par cet esprit alors que d’autres le sont consciemment. Cette dernière catégorie de personnes infiltrent les églises dans le but de détourner les chrétiens de la Vérité :

15 Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs.

Dès son arrivée au sein du royaume d’Israël, Jézabel tua les vrais prophètes de l’Eternel afin qu’ils ne puissent plus révéler au peuple les desseins de Dieu, par le biais de l’instruction de la Vérité et de l’encouragement à la fidélité à Dieu. Seulement cent d’entre eux purent s’échapper grâce à l’intervention d’Abdias, chef de la maison d’Achab et craignant Dieu (1 Rois 18:3-4).

Le carnage de ces prophètes a été suivi de la destruction de l’autel de Dieu et de l’accroissement de la prostitution spirituelle en Israël avec la prolifération des idoles et des abominations de tous genres.
Les prophètes véritables sont assimilés aux «yeux», aux «voix ou trompettes» du Seigneur (Esaïe 58:1 ; 40:3 ; Nombres 24:15- 17 ; Galates 1:10). Ils voient dans l’obscurité et apportent la lumière dans ce monde de ténèbres. Ils communiquent la vision de Dieu à son peuple, dénoncent les faux serviteurs vivant dans le péché et prêchant des messages agréables à entendre.

Le Seigneur promit d’envoyer à la fin des temps des ministères semblables à Elie pour confronter la femme Jézabel qui sévit dans l’Eglise. En effet, l’Eglise aujourd’hui a besoin de prophètes authentiques pour sortir de sa torpeur spirituelle et accomplir sa mission prophétique d’annoncer la voie du salut aux hommes de toutes nations et de toutes tribus.

Les prophètes authentiques constituent l’œil pour le corps du Christ.

22 L’oeil est la lampe du corps. Si ton oeil est en bon état, tout ton corps sera éclairé; 23 mais si ton oeil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres !

Les prophètes véritables ont aussi une mission de sentinelle (Ezéchiel 3:17-33). Ils doivent ainsi avertir les nations des événements apocalyptiques qui arrivent sur la terre à la lumière de la Parole. Les églises qui marchent selon la vision prophétique pourront incessamment avertir le monde des dangers et du jugement qu’il encourt à cause de l’incrédulité, de la débauche et des dépravations.

L’alliance contractée par le mariage entre Achab et Jézabel était une malédiction due à la rébellion d’Achab. Il n’a pas consulté l’Eternel avant de contracter cette alliance. Pourtant, en sa qualité de roi, il était oint par le Seigneur pour gouverner le peuple d’Israël selon les lois de Dieu (Torah).

1 Malheur, dit l’Eternel, aux enfants rebelles, Qui prennent des résolutions sans moi, Et qui font des alliances sans ma volonté, Pour accumuler péché sur péché !

Achab peut symboliser de nos jours les conducteurs spirituels qui ne veillent pas à ce que des doctrines contraires à la Parole de Dieu ne soient pas introduites au sein de leurs assemblées et diffusées parmi les fidèles.

L’objectif de Jézabel est de déstabiliser les leaders spirituels pour ensuite paganiser les fidèles car une fois la tête touchée, le reste du corps est atteint. Pour arriver à ses fins, elle utilise son charme afin de les gagner par les sentiments, les détruit lorsqu’ils succombent au péché (notamment sexuel) et s’accapare leur autorité. Jézabel hait toute autorité établie par le Seigneur, son seul désir étant de la remplacer et de s’asseoir ensuite en «reine».

L’idolâtrie

De même que Jézabel a réussi à paganiser le culte en Israël par l’introduction des idoles, l’esprit de Jézabel cherche aujourd’hui à pervertir l’adoration pure des enfants de Dieu et à introduire les pratiques du monde dans les assemblées chrétiennes.

La Bible nous recommande de ne pas nous conformer au siècle présent mais de nous offrir comme des sacrifices vivants, saints et agréables à Dieu (Romains 12:1). Dieu cherche de vrais adorateurs qui adorent le Père en esprit et en vérité, et non des adorateurs d’idoles (Jean 4:23-24).

En effet, la véritable adoration ne doit être centrée ni sur les biens matériels ni sur l’homme mais elle doit surtout être un mode de vie purement fondé sur Jésus-Christ et la Bible. L’amour de l’argent, du siècle présent et des biens matériels conduisent forcément à l’idolâtrie qui dresse une barrière entre le Seigneur et nous.

L’idolâtrie se définit comme étant une passion excessive portée sur des objets, des images taillées, des hommes, des animaux, des loisirs, etc. Idolâtrer, c’est aimer tout sauf Dieu.

Nous pouvons également retrouver l’idolâtrie au sein de beaucoup d’églises. Il est fréquent de constater que certains prédicateurs acceptent d’être adulés par leurs fidèles, voire élevés au rang de Dieu. Pour se faire, perchés pour la plupart sur une estrade, ils monopolisent la parole durant toutes les réunions de prière. Ils prêchent ainsi l’évangile du spectacle qui met en scène la gloire de l’homme par la foule et fait des fidèles d’éternels spectateurs. De tels agissements conduisent les âmes à la dépendance envers l’homme plutôt qu’envers Dieu. Pourtant, le Seigneur déclare dans sa Parole :

8 Je suis l’Eternel, c’est là mon nom; Et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, Ni mon honneur aux idoles.

 

14 C’est pourquoi, mes bien-aimés, fuyez l’idolâtrie.
avec  enseignemoi.com

Categories: Actu,enseignement,texte

Leave A Reply

copy right Cristlerocher.net Design By Team-Innova