Notre fierté nous induit en erreur

À ceux qui forment des projets
Jacques 4 : 11-17

11 Ne parlez point mal les uns des autres, frères. Celui qui parle mal d’un frère, ou qui juge son frère, parle mal de la loi et juge la loi. Or, si tu juges la loi, tu n’es pas observateur de la loi, mais tu en es juge. 12 Un seul est législateur et juge, c’est celui qui peut sauver et perdre; mais toi, qui es-tu, qui juges le prochain ? Lire la suite

Le piège de l’orgueil

Entre la pression sociale, la peur d’échouer et le succès, une certaine forme de fierté peut prendre naissance dans notre vie. Dans certaines situations particulières, la fierté peut prendre une telle ampleur que nous pouvons tomber dans le piège de devenir « fiers d’être humbles ». Notre orgueil nous aveugle ainsi de la vérité, nous menant à mal juger de nombreuses situations.
Jacques 4 : 6

6 Il accorde, au contraire, une grâce plus excellente; c’est pourquoi l’Ecriture dit : Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles.

Cela veut dire que l’humilité dans les voies de Dieu nous permet littéralement d’avancer.

La critique, un problème de société

Le passage de Jacques 4 : 11-12 répond à un problème de société récurrent : la critique. Cette dernière fait partie de notre monde en défaillance et répond au besoin qui se trouve en chaque être humain de trouver du réconfort à son âme tourmentée. La critique est au coeur même des discussions de travail, des clubs de sports et même des églises.

Le sens du mot « critiquer » signifie dire quelque chose visant à rabaisser une personne aux yeux d’autres personnes. Vous devez réaliser qu’en critiquant votre prochain, vous brisez une loi fondamentale établie par Dieu qui est d’aimer son prochain.

Ne pas prendre le rôle de Dieu

Bien des fois, nous avons tendance à prendre le rôle de Dieu pour juger telle ou telle situation. Je me rappelle que dans mon passé de sportif, la gestion de la critique était un défi constant. Dans un monde de compétition où seuls les plus forts se fraient un chemin, il peut s’avérer plus facile, pour s’élever, de rabaisser les autres en critiquant. Cette action permet de recevoir la reconnaissance attendue. À maintes reprises, j’ai dû juger mon attitude.

Quand tout le monde semble s’adonner à la critique, il est parfois difficile de tenir sa langue et de nager à contre-courant. Jacques va encore plus loin en traitant la façon dont nous appréhendons le futur. Il relève le fait que nous pouvons devenir présomptueux au travers de l’arrogance.

Nous avons été créés comme des créatures soumises à Dieu. À chaque fois que nous prenons son rôle, notre nature humaine s’enorgueillit, nous menant au péché. Dieu est le seul à pourvoir à notre avenir. Lui seul vous donnera la pleine satisfaction et la place qui est la vôtre sur cette terre. Il connaît les tenants et les aboutissants de votre vie. Il sera le seul à apporter des solutions concrètes à vos problèmes.

Etre prudents pour juger les autres

Notre humilité se trouve pleinement accomplie lorsque nous ne voyons pas seulement le péché comme quelque chose de faux mais en refusant de le laisser entrer dans notre vie.

Au travers des versets suivants, nous apprenons qu’il faut être prudents lorsque nous jugeons les autres. Nous lisons :
Matthieu 7 : 1-2

1 Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. 2 Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.
Les critiques que vous utilisez pour juger les autres seront les mêmes que Dieu utilisera pour vous juger.
Matthieu 7 : 3-5

3 Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’oeil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil ? 4 Ou comment peux-tu dire à ton frère : Laisse-moi ôter une paille de ton oeil, toi qui as une poutre dans le tien ? Lire la suite

Nous réalisons que nous vivons parfois dans l’aveuglement et que nos actions doivent être mises en lumière. Avant de regarder à ce que les autres font, nous devons nous remettre en question par ce que dit la parole de Dieu.

Dieu est le seul qui soit capable de nous donner un jugement équilibré
Matthieu 7 : 6

6 Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent.

Le jugement fait pourtant partie de l’une de nos responsabilités en tant que chrétiens. L’Église, par exemple, est appelée à juger du péché et des désaccords qui peuvent exister entre frères. Notre jugement doit être mis en relation avec la parole de Dieu et éclairé par le Saint-Esprit. Dieu est le seul à être capable de nous donner un jugement équilibré.

Notre rôle est de rester humbles et de ne pas nous laisser emporter en rabaissant quelqu’un d’autre. Pour ce faire, nous devons :
1.Garder Dieu au centre de notre vie.
2.Rejeter le mensonge du monde.
3.Demeurer centré sur Dieu car l’homme centré sur Dieu a la faculté de déterminer la réalité, la signification des choses et l’éthique.

Aspirez à la sagesse

Comme le traduit si bien ce passage des Proverbes :
Proverbes 3 : 13-14

13 Heureux l’homme qui a trouvé la sagesse, Et l’homme qui possède l’intelligence ! 14 Car le gain qu’elle procure est préférable à celui de l’argent, Et le profit qu’on en tire vaut mieux que l’or;

Enfin, cherchez la volonté de Dieu au travers de la prière. Le Saint-Esprit vous aidera à définir des objectifs afin que vous puissiez faire des pas de foi.

Dieu est bien réel. Il se soucie de notre vie et désire être au centre de celle-ci. Veillons à rester humble face à la perception d’autrui et attentifs lorsque nous commettons des erreurs pour les confesser au Seigneur, qui est fidèle et juste pour nous pardonner.
1 Jean 1 : 9

9 Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.

Categories: enseignement,texte

Leave A Reply

copy right Cristlerocher.net Design By Team-Innova