Que faire quand notre environnement nous étouffe ?

0
24 La barque, déjà au milieu de la mer, était battue par les flots; car le vent était contraire. 25 A la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers eux, marchant sur la mer. Lire la suite

Notre barque a besoin d’une force intérieur (la foi, la vision) pour faire face à la pression de l’environnement. La peur est la réaction naturelle de quelqu’un qui subit son environnement mais la foi est la réaction naturelle de celui qui navigue sur et transcende son environnement. (V.26)
L’exposition est cruciale car il nous faut sortir pour découvrir comme Pierre qui sort de la barque pour marcher sur les eaux (V.28)
Ce que nous considérons comme important dans notre parcours constitue une source qui nous oriente, nous conditionne, et nous conforme. Cela devient notre environnement et peut nous faire couler. (V.30)
Lorsque notre environnement nous étouffe, Il y a toujours une aide divine disponible quand on crie à Dieu. Pierre a obtenu ce secours quand il a commencé à couler dans l’eau. (V.31)

Signes que notre environnement nous étouffe

1) Si tu as dépassé la taille de ton environnement tu ne pourras pas t’y épanouir car la semence grandit seulement dans une terre plus grande qu’elle-même. Tu as investi dans des petites mentalités, idées, visions, personnes. (Ce qui est retiré de toi est supérieur à ce qui est ajouté en toi)

2) Si tu es entouré des gens qui ne sont pas à ton niveau et à qui tu as donné de l’importance sache que cela te limitera. Il nous faut plutôt être avec des gens à notre niveau qui peuvent nous bâtir et nous couronner et vice versa. (Résultats par association)

3) De la même façon que l’eau stagnante attire les bactéries, le même genre de personnes autour de toi attire aussi des limites. Tes associations définissent ta condition. Tu ne peux pas changer dans un environnement dans lequel tu es confortable. (Tes meilleurs amis, ton genre de musique, etc).

4) Un environnement qui te pousse à te réduire pour te conformer au point de vue des autres sans exprimer ta particularité. Tu ne peux pas changer pour tout le monde.

L’importance de reconnaitre un bon milieu

On reconnait l’état d’un milieu par la révélation ou par une étude approfondie faite de questionnements et d’observations.

1) Par révélation ou illumination, Dieu nous fait découvrir la véritable nature de l’environnement quand nous prions pour l’environnement. Dieu crée aussi des situations pour se révéler à nous.

2) Questions clés à poser pour reconnaitre un bon milieu:

Origine du milieu – Quelles sont ses forces et ses faiblesses ? Quels résultats ou genres de personnes produit-il ?

Identité du milieu – Quelle est la définition, ou la caractéristique du milieu : fertilisant ou polluant ?

Mission, vision, valeur, croyance du milieu – Pourquoi existe-il ? Où va-t-il ? Qu’est-ce qui est important pour le milieu ? Qu’est-ce qui est vrai pour le milieu ? Est-ce que la mission, la vison, les valeurs et croyances du milieu correspondent aux tiennes ou sont plus élevés que les tiennes ?

-Comment l’environnement réagit devant tes semences, tes rêves, ton potentiel, ton caractère ?

-Qu’est ce qui est confortable dans l’espace de cet environnement ?

3) Observations à faire pour reconnaitre un bon milieu

Entourage qui t’élève plus haut en te défiant à faire plus. Cet environnement te rend inconfortable mais confiant dans tes possibilités. Cet environnement accepte ce que tu pourrais devenir, ce que tu es ou ce que tu as été.
Cet environnement encourage ta foi, stimule ta joie, et te pousse à travailler tes talents.

Quitter ou ne pas quitter son environnement

Avant tout il est important d’élargir sa perception de l’environnement en incorporant celle des autres pour être efficace et ne pas prendre une décision permanente dans une situation temporaire. Avoir un second regard sur l’environnement afin de découvrir autre chose que ce qu’il y a.

L’environnement te transforme ou te conforme. La transformation n’est possible que par le renouvèlement de l’intelligence et celui-ci n’est possible qu’en quittant notre environnement pour être exposé à un autre environnement.

-Quitter un environnement qui est limité dans sa capacité de changer, de croitre et de contenir notre croissance. Quitter un environnement qui n’est pas positionné pour nous amener à la prochaine étape de notre parcours. Quitter un milieu dont la nature est contraire à la destinée que nous portons.

Es-tu en train de réduire tes aspirations parce que ton entourage ne peut le supporter ?

-Ne pas quitter un environnement dans lequel après élargissement de notre perception, on découvre que l’on a encore un avenir, et qui est un jardin potentiel, encore dans sa forme primaire, que l’on doit transformer tout en grandissant.

Clés pour survivre à un environnement étouffant

1) Embrasser l’environnement dans lequel on évolue et refuser de continuer de fuir ses peines, d’être une victime de son environnement et y faire face pour faire la différence.

2) Rompre avec son propre confort, ses traditions et confronter ses peurs et admettre qu’on ne veut plus s’assoir où l‘on est.

3) Être oint de Dieu pour survivre un environnement hostile car l’onction est le vêtement qui nous permet de survivre l’étouffement de l’environnement et nous empêche de devenir l’environnement. L’adversité active l’onction (la capacité d’accomplir) placée sur toi, cela augmente ta créativité.

4) Ne t’attends pas à être apprécié dans un environnement que tu dois changer. Attends-toi seulement à des choses que cet environnement peut accorder et non pas plus. Reçois ton appréciation de tes proches.

5) Ne laisse pas ton environnement entrer au dedans de toi par tes oreilles. Les bateaux naviguent sur l’eau aussi longtemps qu’il ne laisse pas l’eau y entrer sinon ils deviennent victimes de leur environnement. Ne te laisse pas influencer par ce que tu dois influencer.

6) Élargir son voisinage, son réseau avec des gens qui sont différents de nous car Dieu nous béni en dehors et au-delà de notre familiarité. Dieu ne peut pas nous élargir si nous ne pouvons pas élargir notre réseau. Restons professionnel et ne cherchons pas forcément des rapports amicaux.

7) Ta consécration, ton intimité avec Dieu est un antidote pour gérer les troubles de l’environnement. Ne laisse pas ton environnement atteindre ta consécration, ton intimité avec Dieu ou arrêter ton chant.

Conclusion

Plus l’environnement est hostile, plus le potentiel de la multiplication est grand. Si tu es oint saches que plus ton environnement te limite, plus tu avances car l’onction ne peut être limitée.

Ton attitude déterminera ton altitude, c’est ce qui permet aux aigles de percer dans leur environnement.

Amen !

avec enseignemoi

Categories: Actu,enseignement,texte

Leave A Reply

copy right Cristlerocher.net Design By Team-Innova