Entretiens ta relation avec le Saint-Esprit

ON PEUT FAIRE SEMBLANT D’AVOIR UNE RELATION AVEC DIEU, ET PARAÎTRE POUR UN BON CHRÉTIEN, MAIS ON NE PEUT PAS FAIRE SEMBLANT D’AVOIR UNE RELATION AVEC LE SAINT-ESPRIT.

Nous ne devrions jamais avoir à nous forcer à parler en langue, car la prière en langue est une démonstration de notre amour pour le Seigneur. La prière en langue est une puissance de Dieu pour nous garder forts en lui. C’est un peu de la gloire de Dieu qui descend sur nous. Et il y a toujours plus !

Beaucoup se sont arrêtés à parler en langue d’une façon vide et dénuée d’amour et de foi. C’est si triste. Pendant des années, je parlais en langue, mais un jour, lorsque j’ai donné jusqu’aux moindres recoins de ma vie à Dieu, dans ma voiture, Dieu m’a touché et tout a changé. Puis, plus tard, j’ai lu un livre intitulé : « Bonjour Saint-Esprit ». La première fois, j’ai essayé de copier le témoignage de ce serviteur de Dieu, et cela n’a pas fonctionné, bien sûr. Mais plus tard, une soif est montée en moi, et j’ai commencé à prier en langue plus que jamais. Je pouvais ressentir le fardeau de prière. C’était Lui.

Un soir, alors que je lisais un livre semblable, intitulé : « Il m’a touché », le Saint-Esprit m’a parlé, et m’a demandé de faire trois choses concernant ma vie personnelle. Je suis descendu dans mon salon, et là, le Saint-Esprit m’a donné une vision spirituelle de la croix. Vous savez, le Saint-Esprit vous amènera toujours à Jésus. Toujours. C’est son ministère, c’est son appel et c’est ce qu’il aime faire. C’est peut-être la raison pour laquelle les gens sont si méprisants et si injustes envers lui. Il ne cherche jamais son intérêt. Il nous dévoile toujours Jésus !

J’ai vu Jésus sur la croix, ensanglanté. Mais tout à coup, j’ai compris que la souffrance n’était pas vraiment là. Cette souffrance, si je puis m’exprimer ainsi, était insignifiante comparée à la souffrance spirituelle qui est venue sur lui. Jésus a pris notre place. Il a pris sur lui notre condition spirituelle d’hommes et de femmes pécheurs, condamnés à la mort éternelle. Nous méritions le jugement et la condamnation ! C’était le juste salaire de nos péchés ! Mais notre condamnation est tombée sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris (És 53:5).

22 Lui qui n’a point commis de péché, Et dans la bouche duquel il ne s’est point trouvé de fraude; 23 lui qui, injurié, ne rendait point d’injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s’en remettait à celui qui juge justement; Lire la suite

Il a littéralement porté nos péchés. Le Père s’est détourné de lui, car il était condamné à notre place. Nous avons été, en lui, jugés et rachetés. Nous sommes sauvés.

POUR ENTRETENIR UNE RELATION AVEC LE SAINT-ESPRIT, NOUS NE POUVONS PAS CACHER, NE SERAIT-CE QU’UNE PARTIE DE NOTRE VIE.

Car il nous parle. Et si nous refusons d’écouter, c’est comme si sa voix devenait de plus en plus fragile, de plus en plus basse, de plus en plus rare. En fait, notre insoumission et nos mauvais choix étouffent sa voix. Lorsque nous sommes proches de lui, il met toutes choses à la lumière.

C’est comme s’il nous purifiait par le feu de sa sainteté. Il nous appelle à la repentance, dans tous les domaines cachés de nos vies. Si un péché secret, connu de nous seul, existe, il nous dira de nous en repentir. Nous devrons avouer. Le Saint-Esprit est une personne. Et comme dans toute relation avec quelqu’un, lorsqu’il nous demande de nous ajuster quelque part, à chaque fois que nous le revoyons, nous nous souvenons de ce qu’il nous a demandé. Alors, nous évitons sa présence, puis nous l’abandonnons. Mais tout ceci d’une façon si discrète ! (Je vous encourage à vous repentir maintenant de ce qui est sur votre conscience. Vous pouvez vous mettre à genoux quelque part maintenant même et demander au Seigneur de vous pardonner en prenant la décision de ne plus jamais recommencer cela).

Plusieurs personnes se sentent bien dans leur péché tout en parlant en langue, parce qu’elles ont opté pour une relation superficielle et religieuse. Leur parler en langue est dénué d’amour et de sincérité. Leur coeur est fermé. Proverbes 4:23 nous dit :

23 Garde ton coeur plus que toute autre chose, Car de lui viennent les sources de la vie.

Il y a tellement plus que de prier en langue pendant des heures d’une façon religieuse, comme si le nombre de nos mots allait changer quelque chose. La prière en langue n’est pas un truc, ou même un simple don.
La prière en langue est une relation, et je dirais même plus, une personne qui s’exprime à travers nous.

Ce que Jésus a vécu lorsqu’il était sur la terre, le Saint-Esprit l’a vécu depuis sa résurrection. Il a été méprisé par l’Église pendant de longs siècles, et encore aujourd’hui, on le connaît si peu. Ce n’est pas pour rien que Jésus a dit que des fleuves d’eau vive couleront de nos seins (de notre esprit).

LE SAINT-ESPRIT SE RÉVÈLE ET SE MANIFESTE DANS LA SOIF DE NOS COEURS, PUIS IL NOUS RÉVÈLE NOS PROPRES COEURS.

Il nous pousse à adorer Jésus-Christ et à nous consacrer à Dieu. Par sa force, nous devenons pour Dieu un sacrifice de bonne odeur et qui lui est agréable. Dieu répondra toujours à votre soif, et si vous avez soif du Saint-Esprit, je peux vous assurer que vous allez déborder de sa présence.
Il vous arrivera peut-être de supplier Dieu en lui disant : « C’en est trop Seigneur, je ne peux pas en supporter davantage ! ». Votre corps ne peut supporter qu’un peu de sa présence. Il se peut qu’alors que vous cherchiez sa présence (il est toujours là), une fatigue descende sur vous, comme les disciples dans le jardin de Gethsémané.

Pouvez-vous supporter l’onction ? Jusqu’à quel point ?

La présence de Dieu, qu’on appelle onction, n’est pas une force magique. C’est Dieu. Oh, le toucher de Dieu. Lorsque Dieu vous touche dans votre esprit, lorsqu’il met le doigt sur vous, vous n’êtes plus le même. Vos désirs sont purifiés et vous ne voulez plus vivre que pour Jésus. Vous devenez fou de lui, et rempli d’amour.

Le vieil homme ne supporte pas la présence du Saint-Esprit, et quand les gens sont touchés par lui, ils ont deux réactions opposées : les uns deviennent rebelles, et les autres s’humilient sous la puissante main de Dieu et abandonnent des choses.

N’abandonnez pas le Saint-Esprit.

C’est le Saint-Esprit qui va vous ressusciter des morts lorsque vous mourrez. « Je ne vous laisserai pas orphelins », a dit Jésus. Nous ne sommes plus des orphelins, alors ne faisons pas du Saint-Esprit un orphelin dans nos vies, livré à lui-même et emprisonné dans notre coeur fermé. Laissons-le se mouvoir, et agir en nous.

28 car en lui nous avons la vie, le mouvement, et l’être. C’est ce qu’ont dit aussi quelques-uns de vos poètes : De lui nous sommes la race.

Soyez une terre docile, et même si votre vie est un chaos et une désolation, le Saint-Esprit va vous restaurer, vous transformer, vous affermir, vous fortifier, et vous rendre inébranlable.

Je vous en supplie, soyez réconcilié avec le Saint-Esprit. N’abandonnez pas le Saint-Esprit de Dieu.

Extrait du livre : L’amour injuste, de Jérémy Sourdril.

 

avec enseignemoi

Categories: Actu,exhortation,texte

Leave A Reply

copy right Cristlerocher.net Design By Team-Innova