Dieu nous donne un avertissement aujourd’hui

32 La jeune fille oublie-t-elle ses ornements, La fiancée sa ceinture ? Et mon peuple m’a oublié Depuis des jours sans nombre.

Tandis que je lisais ce texte dernièrement, le Seigneur a touché mon coeur… Il me semblait ressentir à ce moment les sentiments du Père. Une grande douleur m’a alors envahi : Imaginez un instant la souffrance à laquelle vous auriez à faire face, si votre bien-aimé venait à vous quitter. C’est cette souffrance que notre Père a voulu partager avec moi ce jour-là.

Nous pouvons essayer d’imaginer combien Jésus a dû souffrir avant d’être mis à mort, mais savez-vous combien vous attristez le Père par votre infidélité ?

Dans notre relation avec Dieu, petit à petit nous nous sommes éloignés; nos temps de prière se résument désormais à : « Seigneur, fais-moi grâce », et notre lecture de la Parole de Dieu n’est plus aussi assidue qu’au début de notre conversion.

Nos journées sont de plus en plus surchargées, et nous n’avons plus de temps à consacrer à la relation avec notre Seigneur. Dans notre quotidien, le travail et le besoin d’argent, les loisirs et les soucis ont pris la place de Dieu.

Dans notre recherche d’une vie plus confortable sur cette terre, nous nous sommes fabriqué des dieux, et parmi toutes ces idoles, il y en a une qui est plus tenace que les autres : « moi-même ». C’est l’attachement à « moi-même » qui m’amène à aller vers d’autres dieux… Le matin, j’aime rester dans le confort de mon lit, ou alors je profite du beau temps pour faire du sport, pour entretenir ma santé. J’aime aussi passer du temps à me chouchouter, puisque personne d’autre ne le fait.

J’aime me relaxer, en écoutant de la musique, ou en regardant la télé après le travail. Puis finalement, la fin de la journée arrive, et je me souviens que je suis chrétien. Alors, j’adresse une petite prière à Dieu, dans laquelle je lui dis tous mes besoins…

13 Car mon peuple a commis un double péché : Ils m’ont abandonné, moi qui suis une source d’eau vive, Pour se creuser des citernes, des citernes crevassées, Qui ne retiennent pas l’eau.

La communion quotidienne avec Dieu est la chose qui devrait avoir la priorité dans notre journée. Celle-ci devrait d’ailleurs commencer par un temps de prière et de méditation en communion avec notre Père. Toutes nos sources sont en Lui. Si nous ne prêtons pas attention, et que nous ne nous disciplinions pas, c’est alors que notre vie spirituelle va s’assécher, pour complètement périr.

Dieu nous donne un avertissement aujourd’hui : Prends garde que ton coeur ne s’assèche… Veille et prie, car la mort viendra sur toi, sans même que tu aies le temps de crier « garde ».

Combien de missionnaires chrétiens ai-je vus mourir spirituellement dans le service! Même eux ne sont pas épargnés, car le service lui-même, ainsi que l’orgueil, viennent prendre la place de Dieu.

Reconnaissons, maintenant, que nous nous sommes laissés éloigner du Père, et que nous avons accepté la présence d’autres dieux dans notre vie…

Si mon peuple s’humilie

23 Comment dirais-tu: Je ne me suis point souillée, Je ne suis point allée après les Baals ? Regarde tes pas dans la vallée, Reconnais ce que tu as fait, Dromadaire à la course légère et vagabonde !

Par notre infidélité, nous nous mettons sous le couperet de la mort. Et à cause de nos iniquités, nous n’avons pas accès aux bénédictions et aux promesses de Dieu pour notre vie. Nous disons que Dieu s’est éloigné, mais c’est parce que nous avons violé le premier commandement : « Tu n’auras point d’autres dieux devant ma face » qu’Il nous paraît si lointain. Si Dieu est juste, Il est aussi amour. Il ne nous laisse pas dans le désert, sans accès à la source. Ecoutons sa voix, qui nous invite à reconsidérer nos voies…

12 Va, crie ces paroles vers le septentrion, et dis : Reviens, infidèle Israël ! dit l’Eternel. Je ne jetterai pas sur vous un regard sévère; Car je suis miséricordieux, dit l’Eternel, Je ne garde Pas ma colère à toujours. 13 Reconnais seulement ton iniquité, Reconnais que tu as été infidèle à l’Eternel, ton Dieu, Que tu as dirigé çà et là tes pas vers les dieux étrangers, Sous tout arbre vert, Et que tu n’as pas écouté ma voix, dit l’Eternel.

Voici, je reviens bientôt

Vous savez dans quels temps nous sommes, et le retour de Jésus est proche.
Dans les temps prochains, nous devons nous attendre à des tribulations. Nos vies spirituelles sont en danger. L’ennemi de nos âmes est à notre porte, et nos murailles sont détruites. C’est pourquoi, consacrons de nouveau nos coeurs au Seigneur, reconstruisons de nouveaux remparts dans la communion avec Lui dans la prière, la louange et la méditation.

 

avec enseignemoi

Categories: Actu,exhortation,texte

Leave A Reply

copy right Cristlerocher.net Design By Team-Innova