« Abram, ne crains point, je suis ton bouclier… »

0

NE CRAINS POINT, JE SUIS TON BOUCLIER

Nous le savons, nous sommes dans un combat rude et les coups sont nombreux!

Les flèches volent de tous côtés, de nombreux contacts rapprochés avec l’adversaire sont souvent très violents, et les coups répétés de la vie créent en nous de vives douleurs et de grosses fatigues. Les blessures occasionnées dans le passé créent de plus en plus en nous la peur des coups suivants. Vient alors le désir de quitter la partie et le sentiment que nous n’arriverons jamais a persévérer jusqu’au bout tant le combat est soutenu et difficile.

Mais Dieu nous dit: « Ne crains pas, je suis ton bouclier. »

Un bouclier est inutile en période de paix, mais indispensable lors d’une guerre. Nous sommes en guerre! Donc lorsque le Seigneur nous dit de ne pas craindre, il a tout a fait conscience de la réalité de la bataille dans laquelle nous sommes engagés et Il ne minimise rien. Mais Il nous invite à nous saisir de Lui comme notre bouclier.

En disant cela l’Eternel nous pousse à nous cacher derrière Lui.

Ce qui nous épuise dans tout ce que nous devons affronter, c’est que nous endossons toute la responsabilité de l’issue du combat et nous fonçons tête baissée, affrontant directement les enjeux et les défis, oubliant de nous cacher derrière l’Éternel. La conséquence est que nous sortons de là abattus, blessés, déprimés, et inaptes pour la suite.

Biens-aimés, il est plus sage de nous cacher derrière l’Éternel des armées car « votre Dieu, qui marche devant vous, combattra Lui-même pour vous selon tout ce qu’Il a fait pour vous… » (Dt 1.30)

Ce verset dans Deutéronome 1.30 nous invite en quelque sorte à faire de Dieu notre bouclier, le mettant devant nous et marchant derrière Lui.

Il est très intéressant de noter qu’il est dit qu’Il combattra pour nous « selon tout ce qu’Il a fait pour vous ». Notez bien cette expression. Aujourd’hui, Christ est vraiment un bouclier derrière lequel nous pouvons nous cacher car il combat aujourd’hui pour nous selon tout ce qu’Il a fait pour nous à la croix ! N’a t-Il pas déjà combattu à Golgotha? N’a t-Il pas déjà pris les coups? Et n’a t-Il pas déjà remporté la victoire? C’est par ce qu’Il a accompli sur le bois que Christ combat pour nous aujourd’hui et nous protège en tant que notre bouclier! Ce bouclier est Christ Lui-même mais les matériaux avec lesquels est confectionnée cette arme de défense sont tous les éléments du « tout accompli » de Jésus!

Dans une guerre, qui prend les coups? C’est le bouclier qui reçoit l’impact. Sur la croix, le Seigneur notre bouclier, a été frappé à notre place pour nous défendre et nous protéger, et nous devons absolument rester cachés derrière Christ crucifié, sinon nous risquerions de succomber sous les coups de l’adversaire!

Maintenant, cela veut-il dire que plus rien ne nous atteindra? Non! Si nous sommes réellement engagés dans le combat spirituel, nous ressentirons bien entendu les assauts des armées ennemies, nous prendrons des coups, mais si nous faisons de Dieu notre bouclier, ces coups ne seront pas fatals. Car n’oubliez pas, c’est le bouclier qui reçoit les coups dans toute leur force, et le soldat est donc protégé, mais ce dernier ressent tout de même les vibrations et le choc de l’impact, sans toutefois être blessé.

Ne nous leurrons pas, le combat est bien réel et notre être entier sentira bien les ondes de choc. Mais il y a un moyen de tenir bon, de rester en paix, c’est de faire de l’Eternel notre bouclier, croyant qu’à la croix de Golgotha notre Sauveur a subi un choc frontal avec l’adversaire, mais qu’étant un bouclier indestructible, Satan s’y est fracassé le crâne! Ne prenons jamais le risque de sortir de derrière ce bouclier divin! Ne craignons pas, restons cachés, et comprenons que c’est l’Eternel qui a endossé la responsabilité de l’issue de la guerre. Non pas que nous devons abandonner le champ de bataille, mais que nous pouvons prendre courage et combattre, non plus par nous-même, mais au Nom de l’Eternel des armées qui a déjà combattu et vaincu pour nous, restant cachés derrière Lui!

Mon frère, ma soeur, même si les coups sont violents, regarde sur la croix ton bouclier, Il en a déjà subi toute la fureur, afin qu’aujourd’hui encore, tu sois préservé et que tu sortes indemne de ce combat acharné! Ne crains point, saisi par la foi ton bouclier et reste caché derrière Lui!

 

avec enseignemoi

Categories: Actu,exhortation,texte

Leave A Reply

copy right Cristlerocher.net Design By Team-Innova